Il a été privé les funérailles de son père injustement. 

Tristesse, le père de notre martyr de la lutte abolitionniste, M. Abdallahi Matallah Saleck est décédé hier 23 mars pendant que son fils est séquestré, pris en otage dans le désert de Birmoghrein à 1200km de chez lui depuis bientôt 2 ans injustement.

Leur dossier d'appel contre cette condamnation illégale est pendant devant la cour d'appel de Nouakchott qui l'a jamais ouvert ni jugé. Nous adressons nos condoléances attristées à nos deux camarades Abdallahi Matallah Saleck et Moussa Biram Bilal depuis le bagne de Birmoghrein .Paix à l'âme du défunt amine. 


Vos bourreaux Mohamed Ould Abdel Aziz et son ex-ministre Brahim Ould Daddah seront enterrés un jour pour être jugés de bon sans appel. Tout fervent croyant, sait ce qui les attend dans l'au-delà. Soyez forts, la prison est mieux qu'une semblante liberté d'une prison à ciel ouvert. Toute la Mauritanie est en prison à vrai dire excepté Aziz et sa clique UPR.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir