Il est temps de mettre fin à cette guéguerre d’égo identitaire insensée entre  les Maures blancs et Négro-africains, qui date depuis avant l’indépendance. Elle nous a conduit directement vers les massacres de Noirs et leurs déportations. Cette bataille rangée sans fin ni limite ne profite pas aux populations mauritaniennes, (blanches et noires) au contraire, elle renforce, arrange la position des dictatures militaires qu'a connu la Mauritanie depuis en 1978 à nos jours.

 

Certains parlent d'alliance « contre-nature »  entre le parti RAG qui est privé de reconnaissance et Sawab. Une alliance naturelle soit-elle où pas, ce n'est pas ce qui compte en politique. Seul le résultat des urnes comptera. Si le parti Sawab était/est considéré par certains, d'ailleurs toujours les mêmes comme un parti de « racistes, extrémistes Maures blancs » et j'en passe, s'ils ont décidé de changer d’avis, pourquoi pas se réjouir  en leur donnant une chance?

 

Pourquoi ces gens-là veulent-ils qu'il existe toujours des « racistes esclavagistes » en Mauritanie ? Même l'islam donne le choix aux gens de croire où pas, alors, il est où le problème de nos politiciens qui ne font aucun effort pour sortir la population dans l'injustice, la misère, les inégalités sociales par naissance etc......

Y-aura t-il plus raciste, plus esclavagiste et ingrat qu'un noir féodal qui a chassé comme du gibier

son frère et l’a vendu comme esclave au nom de « l'islam » travesti  et qui continue à traiter son semblable d'esclave sans droit dans la cité au jour d’aujourd’hui?

Pourtant, cette situation perdure depuis des siècles et nos opportunistes nationalistes Noirs  bons vivants chevronnés « intellectuels » dans le délire ne voient pas ça comme du racisme ni de l'exclusion, ni comme une injustice sociale  contre-nature qu’ils refusent de dénoncer et sont assis là dessus comme si rien ne se passe. En croyant tromper tout le monde, ils trompent eux mêmes. Ni plus ni moins !

 

À bon entendeur !

Dicko Hénoune/facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir