Le public abolitionniste du Guidimagha mauritanien s’est mobilisé pour assister à la rencontre de travail tenue ce jeudi 21-6-18 au sein de la Maison du Guidimagha à SELIBABY.


Cet événement fait partie de la phase de sensibilisation et de conscientisation sur les tares sociétales (esclavagisme statutaire et système féodal ) qui persistent dans les communautés soninkées à travers le monde aujourd’hui au 21ème siècle.
Lors de la rencontre, les dispositions juridiques ont été rappelées concernant le statut du foncier et les peines prévues pour les pratiques esclavagistes et assimilées comme telles (la loi 031/2015 incriminant les pratiques esclavagistes en RIM ).

 

Les participants venus de toutes les localités villageoises du monde soninké du guidimagha, ont été vivement encouragés dans leur militantisme pacifique et citoyen pour se défaire du joug féodalo-esclavagiste qui défie les lois mauritaniennes. Ils ont été incités à la patience mais de s’armer de fermeté et du courage pour faire respecter leurs droits légitimes reconnus par la constitution de notre pays.

 

Des doléances ont été adressées aux autorités administratives et judiciaires dans la région pour veiller au respect strict de l’ordre régalien et citoyen dans nos zones rurales.

Ont pris part à cette rencontre, entre autres les personnalités suivantes :

-Le doyen Ladji Traoré

-le président d’ARMEPES-FRANCE et l’initiateur du forum GANBANAAXU FEDDE Gaye TRAORÉ.

-le doyen Demba Youba COULIBALY de GANBANAAXU DAFORT.

-le doyen Nala SY , un membre fondateur d’ARMEPES-FRANCE

-le chargé de relations extérieures AMEES, Aboulaye Camara.

Et d’autres membres de la coordination Bureau AMEES à Selibaby.

 

La CECOM ARMEPES-France/GANBANAAXU FEDDE

Selibaby 22 juin 2018

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir