Ce 25 Novembre 2018 à la mémoire des 28 soldats Négro-Mauritaniens pendus à Inal, Dans les rues de Paris des centaines de personnes se sont regroupées à Trocadéro pour marcher vers l'ambassade de Mauritanie en France escortée par la police française.

 

Depuis 28 ans des rescapés militaires, des déportés, des veuves, des orphelins réclament justice pour des Soldats emprisonnés, torturés, assassinés, déportés, pendant les événements de 1989,

 

Depuis cette date l’indépendance de la Mauritanie est souillée sous le régime de Maouiya sidi ahmed taya témoin de la barbarie ,28 soldats noirs ont été pendus le jour de la célébration de l'indépendance en Mauritanie. En marge de la marche les manifestants scandaient des slogans non à L’impunité, non au pardon sans coupable. Maouiya assassin, Aziz assassin, Ndiaga Dieng complice, arrivée devant l'ambassade ils ont remis la déclaration aux autorités de la Mauritanie en France.

 

Ils demandent le règlement définitif du passif humanitaire selon le régime de Aziz le dossier est clos alors les ayants droits continuent de réclamer justice. La Mauritanie a ratifié toutes les conventions mais les bafoue toujours, nous assistons à de graves violations des droits humains à l’encontre des journalistes, des activistes, des artistes, des sénateurs ont été malmenés, persécutés et emprisonnés.

 

Biram Dah Abeid député et président IRA Mauritanie une figure emblématique de la lutte contre L’esclavage et l’injustice en Mauritanie est maintenu arbitrairement en prison depuis trois mois sans jugement. Ce Lundi 26 Novembre suite a un malaise le président Biram est amené à l’hôpital avec des menottes, cette image restera dans la mémoire collective de voir l'honorable député humilié devant les membres d'ira qui manifestent toujours pour la libération de notre leader .Malgré la répression féroce des policiers ces derniers campent sur leur position jusqu’à la libération de notre Président en qui nous plaçons l'espoir du peuple , le non respect de son immunité parlementaire est une grave violation des lois Mauritaniennes.

 

 

Paris Le 26 Novembre 2018

Diop Fatimata

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir