Imprimer
Catégorie : Articles
Affichages : 3310

Le député et président du réseau IRA-Mauritanie dans le monde, Biram Dah Abeid dénonce vigoureusement l'ivresse de la violence  des esclavagistes  dans le milieu Soninké dont il décrit les  méthodes  à l'image de celles  du groupe raciste  Ku Klux Klan  sur les Afro-Américains aux USA avant l’effectivité des droits civiques. 

« La question de l’heure qui est le sujet de cette conférence de presse, c’est l’esclavage en milieu Soninké, l’esclavage dans le milieu africain, mauritanien, autochtone comme les Bambara,Wolof , Soninké et Poular. Il n’a jamais été vrai, malgré la diabolisation, la propagande  que IRA cherche des poux aux maures  et aux maures seuls. Il n’a jamais été vrai qu’IRA se focalise de manière sectaire sur l’esclavage en milieu maure.

 

C’était une propagande de nos adversaires qui est totalement fausse. Parce-que  dans notre palmarès militant, nous avons été à l’origine d’emprisonnement d’esclavagistes même Haratine. Nous avons dénoncé l’esclavage dans tous les milieux. Nous avons été empêchés le 07 Mai 2017,  d’entamer une vaste campagne contre l’esclavage dans le milieu de la vallée, qu’il soit Soninké, Poular, Wolof ou Bambara. C’est l’état qui nous a empêchés avec des renforts des forces de sécurité et des forces de police. Nous avons été empêchés de faire cette campagne, d’être en contact avec ces populations, d’investiguer et de porter les affaires devant la justice……… » 

Lien vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=uDkNrvDTnBA&feature=youtu.be